img

Greffe a cheval

/
/
/
551 Views

Greffe a cheval est considérée par certains comme une autre version de la greffe anglaise c’est une technique efficace pour les rhododendrons et les camélias. On peut aussi l’utiliser pour la vigne. Elle nécessite que sujet et greffon soient du même diamètre.

Époque du greffage

En février-mars, généralement sous abri, en serre ou châssis légèrement chauffé.

La préparation du porte-greffe

Utilisez des jeunes porte-greffe cultivés en pots (généralement des rhododendrons ponticum) et les rabattre à 10 ou 15 cm environ du sol de manière qu’il ne reste plus qu’une tige principale bien droite. Avec un greffoir, faites deux entailles en biseau de chaque côté du rameau comme pour aiguiser le sujet. Le biseau doit mesurer 3 à 4 cm de long.

Greffe a cheval  du rhododendron

1. Le sujet en pot est taillé en pointe vers le haut.
2. Sujet préparé.
3. Le greffon est fendu en V.
4. Encastrez le greffon sur le sujet.
5. Ligaturez très fermement avec du raphia.
6. Engluez en épargnant les yeux.

La préparation du greffon

choisissez une branche d’un diamètre identique à celui du sujet et effectuez deux entailles en biseau de manière à laisser deux languettes de bois orientées en forme de V (3 à 4 cm de long). La coupe doit être nette, bien lisse. Le greffon doit avoir 10 cm de longueur environ.

L’assemblage

Encastrer la partie inférieure du greffon sur la pointe du biseau du sujet, les parties à vif venant s’appliquer l’une sur l’autre de façon parfaite. Il n’est pas mauvais d’insister un peu pour bien maintenir le greffon sur le sujet.

La ligature

Indispensable, elle va resserrer les tissus du greffon autour du porte-greffe. Travaillez avec du raphia ou de la laine. Veillez bien à ce que les cambiums soient en contact (il faut que les écorces coïncident). Enveloppez complètement la greffe avec le lien.

L’engluement

Recouvrez toute la greffe d’une épaisse couche de mastic à greffer pour qu’aucune partie charnue ne reste à vif. Épargnez les yeux.

La reprise

Elle se fait lentement, les plantes restant sous abri pendant un mois au moins. Ensuite, sortez-les dans un endroit abrité et mi-ombragé. Vers la fin du mois de mai, grattez une partie du mastic et coupez la ligature pour que la plante puisse se développer en largeur sans être étranglée. Les signes de reprise se manifestent par une pousse des yeux latéraux et du bourgeon terminal.

Après la reprise

Maintenez la culture en pot, pendant au moins une saison, et effectuez un rempotage si la croissance est bonne. Évitez de donner de l’engrais.

  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • Linkedin
  • Pinterest

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

It is main inner container footer text