img

Greffe en couronne

/
/
/
397 Views

Techniquement, greffe en couronne n’est pas une greffe difficile, mais assez délicate puisqu’elle s’adresse à des plantes de diamètre important. On fait de greffe en couronne pour rattraper une branche cassée, surgreffer un arbre improductif, remplacer une variété inintéressante ou trop sensible aux maladies. C’est aussi une greffe de rénovation quand une branche chancreuse a dû être coupée.

Greffe en couronne

1. Rabattez le sujet à la bonne hauteur.
2. Parez la plaie à la serpette.
3. Taillez le greffon en biseau.
4. Greffon préparé.
5. Incisez l’écorce du porte-greffe.
6. Glissez le greffon sous l’écorce.
7. Placez un greffon tous les 3 à 4 cm.
8. Ligaturez solidement.
9. Engluez sans laisser de jour.

10. N’oubliez pas l’extrémité des greffons.
11. Protégez la greffe avec un arceau en fil de fer.

Époque de greffage

En avril-mai lorsque les gelées ne sont plus à craindre.

La préparation du porte-greffe

Il s’agit d’une greffe terminale. Il faut donc rabattre la branche à greffer à l’endroit souhaité pour le greffage. Arrangez-vous, si possible, pour qu’il y ait à proximité une petite pousse latérale qui va faire office de tire-sève et facilitera l’assemblage.
Le rabattage du sujet doit être effectué au moins deux mois avant la greffe (voire à l’automne). Coupez à la scie et parez bien la plaie à la serpette. Si vous désirez surgreffer complètement un arbre, il doit être rabattu à 1,50 m du sol.
Juste avant de réaliser la greffe, refaites un parage à la serpette pour rafraîchir la plaie. Avec la pointe du greffoir, incisez verticalement l’écorce en partant de la plaie de coupe, sur 5 à 6 cm de longueur. Décollez l’écorce avec la spatule du greffoir en veillant bien à ne pas la déchirer. Faites des incisions tout autour du tronc (à 3 cm de distance environ). L’opération s’appelle greffe en couronne.

La préparation du greffon

Utilisez les rameaux porte-greffon enjaugés depuis l’hiver. Coupez la partie supérieure et le bas du rameau et choisissez un œil bien apparent. Avec le greffoir, taillez en biseau à l’opposé de cet œil (juste derrière) en faisant une fente assez longue (4 à 5 cm). Vous pouvez laisser le biseau tel quel ou bien réaliser un petit épaulement dans sa partie supérieure en taillant horizontalement pour faire un angle à 90° environ. Cette technique permet de bien appuyer le greffon sur la partie supérieure du porte-greffe. Chaque greffon doit posséder trois yeux (y compris celui se trouvant à la base du biseau).

L’assemblage

Cette technique consiste à glisser le biseau du greffon sous l’écorce du porte-greffe. Si elle est suffisamment tendre et souple, vous pouvez la soulever d’un seul côté. Sur les bois plus durs (en particulier les plantes assez âgées), il vaut mieux ouvrir l’écorce des deux côtés de l’incision, et en recouvrir légèrement le greffon. L’œil situé au niveau du départ du biseau doit affleurer la partie supérieure du porte-greffe.
Vous constaterez que le biseau est bien fait, si. une fois en place, les greffons sont à peu près verticaux. Si le biseau est trop court, le greffon penche obliquement et, rien ne va plus !

La ligature

Solide et bien serrée, elle se fait de préférence avec de la ficelle fine qui permet un serrage plus vigoureux que le raphia. Il n’est pas nécessaire d’emmaillotter toute la greffe comme dans les exemples précédents. L’important c’est que les greffons soient bien maintenus.

L’engluement

Il doit être soigné et précis afin qu’il ne reste plus aucune partie à vif en contact avec l’air. Recouvrez généreusement l’écorce où ont été pratiquées les incisions, et n’oubliez pas la partie supérieure des greffons. Complétez l’engluement par la pose d’un arceau métallique (en fil de fer que l’on utilise pour le grillage, par exemple) qui viendra surplomber les greffons. Il empêchera les oiseaux de venir se percher sur les greffons, ce qui compromettrait la reprise.

La reprise

Elle demande souvent plus d’un mois. Il n’y a aucun soin particulier à prodiguer tant que les bourgeons n’éclatent pas. Quand les jeunes pousses commencent à se développer sur les yeux des greffons, donnez un peu d’engrais « coup de fouet » à la plante pour stimuler la croissance.

Après la reprise

Laissez les pousses grandir un peu et quand elles atteignent une dizaine de centimètres de longueur, conservez seulement le greffon le plus vigoureux, le mieux développé ou le mieux placé. Pour plus de prudence, vous pouvez pratiquer l’élimination des greffons en plusieurs fois.

Important : n’en conservez qu’un seul à la fin de l’année.

  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • Linkedin
  • Pinterest

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

It is main inner container footer text