shopifyanalytics ecommerce tracking
Bouturage

Les techniques du boutures : Partie 1

Bouturage-en-crossette-de-la-vigne-1
Coupez la bouture avec un morceau du rameau qui la porte

Selon les plantes que l’on veut multiplier et surtout leur mode de végétation, leur physiologie, plusieurs méthodes doivent être adoptées (elles-mêmes liées à des époques différentes).
Divers organes peuvent être boutures : les rameaux, les feuilles. les racines. les écailles de bulbes voire même simplement les yeux. ils varient en fonction des plantes et ne présentent pas toujours la même facilité à reprendre.

Les boutures de rameaux

Elles sont les plus répandues et aussi les plus simples à réaliser avec les plantes du jardin. Quelle que soit l’espèce que vous allez multiplier, le choix du rameau porte-boutures sera toujours très important. Il faut utiliser des pousses d’extrémité (c’est-à-dire des rameaux de l’année) aussi vigoureuse que possible, de préférences bien droites et surtout exemptes de toute trace de maladie ou de parasitisme. Pour les espèces à feuillage et pour obtenir des sujets vigoureux. choisissez de préférence des rameaux verticaux. Pour les plantes à fleurs, il est conseillé de prélever des pousses latérales, a la croissance moins forte, mais qui offrent une meilleure productivité.

Les boutures simples

Bouturage du géranium

1. Prélevez les boutures sur les pousses terminales.
2. Habillez le feuillage avec un greffoir.
3. Coupez la bouture à 15 cm de longueur environ.
4. Piquez le rameau dans un godet contenant sable et tourbe.
5. Terminez par un arrosage copieux.

On dit aussi boutures sous oeil, c’est-a-dire une portion de rameau coupée juste sous un oeil (bourgeon). Pour les plantes herbacées, il s’agit le plus souvent de l’extrémité de la pousse (avec l’oeil terminal). Pour les arbustes, on préfère utiliser la partie médiane du rameau, en éliminant la base (trop dure) et le haut (trop tendre).
Une boutures simple mesure, selon les espèces, entre 5 cm de long (bruyère, par exemple) et 20 cm (forsythia). La moyenne se situe autour de 15 cm. Les boutures possédant un oeil terminal sont appelées boutures de tête.

Les boutures à talon

 

Bouturage à talon du thuya

1. Déchirez le rameau avec son talon.
2. Habillez le feuillage.
3. Le talon doit mesurer 1 cm environ.
4. Piquez dans du sable et de la tourbe.

Elles sont utilisées essentiellement pour les arbustes (cognassier du Japon, Pyracantha…) et les conifères (thuya, if, etc.). Le talon est constitué par un éclat du vieux bois qui supportait le rameau utilisé. Trés souvent, on se contente d’arracher la bouture sur la plante, en prélevant aussi une languette d’écorce ancienne. Le talon doit être habillé (coupé), afin de mesurer de 1 a 1,5 cm environ et, surtout, paré pour que la plaie soit bien nette.

Les boutures en crossette

Bouturage en crossette de la vigne

1. Coupez la bouture avec un morceau du rameau qui la porte.
2. Plantez dans un pot avec sable et tourbe.
3. Arrosez abondamment.

Pour certaines espèces particulières comme vigne, vigne vierge, sureau et figuier, on utilise non seulement la base de la naissance du rameau comme talon, mais une portion du support lui-même. La crossette est donc constituée de 2 à 3 cm de la branche portant le rameau boutures.

Les boutures en plançon

Bouturage en plançon

1. Coupez un rameau vigoureux.

2. Taillez la base en pointe pour faciliter la plantation.

Elles s’emploient pour quelques arbres très faciles à faire raciner (saules, peupliers, et aussi frênes). II s’agit de couper un beau rameau bien droit d’un mètre de longueur et de l’enfoncer dans le sol, verticalement, de 30 à 40 cm de profondeur. On conseille de tailler en pointe la base de  boutures en plançon, afin de faciliter sa pénétration dans le sol, et aussi d’ouvrir à l’avance les trous de plantation a l’aide d’une petite barre à mine, par exemple. La période favorable pour le bouturage en plançon est toute la saison d’arrêt de la végétation (novembre à février).
Une fois la technique de la prise des boutures acquise, il va falloir les préparer et surtout utiliser les différentes méthodes en fonction des types de boutures effectués. Ceux-ci différents selon la saison.

 

About the author

hadd62

Add Comment

Click here to post a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Follow us

Don't be shy, get in touch. We love meeting interesting people and making new friends.